Les atouts du bois-énergie

En 2016, le bois-énergie est la première source d’énergie renouvelable utilisée en France (source ADEME). Constitué de bois issu des forêts, des espaces verts mais aussi de bois de recyclage et de déchets, le bois-énergie contribue pleinement à l’atteinte des objectifs d’utilisation des énergies renouvelables fixés par la France : 23% en 2020.

Inscrit au cœur du développement durable, le bois-énergie multiplie les atouts au service des territoires :

Atouts environnementaux

  • Le bois-énergie émet peu de CO2 : 20 fois moins d’émission par rapport au fuel et 10 fois moins par rapport au gaz (source ADEME)
  • Il participe à la gestion du patrimoine naturel et à l’entretien des espaces vert
  • Il contribue à l’adaptation des forêts au changement climatique
  • Il valorise les bois de recyclage en s’inscrivant dans une logique d’économie circulaire

Atouts économiques

  • Le bois-énergie diminue la dépendance énergétique, en se substituant aux énergies conventionnelles importées
  • Il mobilise et développe des filières inscrites dans un tissu économique de proximité
  • Il favorise la création de débouchés complémentaires pour les bois de faible valeur et les connexes de scierie

Atouts sociaux

  • Le bois-énergie permet la création d’emploi non délocalisables : pour une même quantité d’énergie consommée, le bois énergie crée 2 à 4 fois plus d’emplois que le fioul ou le gaz
  • Il valorise les ressources du territoire en maitrisant la facture énergétique
  • Il constitue un moyen supplémentaire de lutte contre la précarité énergétique
  • Il représente un vecteur de mobilisation des utilisateurs finaux sur les questions d'efficacité énergétiques

Atouts pour la filière forêt-bois-recyclage

  • Aux côtés du bois d’œuvre et du bois d’industrie, le bois-énergie est un débouché complémentaire de l'exploitation forestière, participant à la gestion et au renouvellement des forêts.
  • Le bois-énergie valorise des bois de faibles valeurs qui ne peuvent faire l’objet d’une meilleure exploitation, contribuant à la remise en gestion de parcelles non productives.
  • Le bois-énergie utilise d’autres ressources que les gisements forestiers : bois de recyclage, déchets verts, bois d’élagage, connexes de scieries, etc… En se substituant aux produits forestiers, ces ressources permettent de limiter d’éventuelles tensions d'approvisionnement, et s’intègrent pleinement dans un schéma d’économie circulaire.