Le bois-énergie issus des filières recyclage et déchets verts

Exemple concret d'économie circulaire, le bois-énergie produit à partir de bois recyclés et de déchets verts participe à la diversification des approvisionnements et à la mise en valeur des ressources du territoire.

Savoir valoriser tous les types de bois fait partie des atouts de la filière bois-énergie : Bois Energie France en a fait un axe stratégique.

Le bois-énergie issu du recyclage

2e ressource de bois-énergie après le bois forestier, le bois de recyclage permet de valoriser des produits habituellement envoyés en décharge ou exportés.

En 2016, Bois Energie France prépare et approvisionne du bois de recyclage principalement issu de palette et de bois d'emballage (dit classe A), ayant fait l'objet d'une sortis de statut de déchet (SSD).


Bois Energie France valorise uniquement du bois non pollué, principalement issu de la récupération de palettes et de bois d'emballages usagés.

Après avoir été collecté, le bois brut est stocké sur des plateformes ayant mis en place une démarche qualité : pour pouvoir produire du bois énergie à partir de bois recyclé, les plateformes doivent obtenir une certification permettant la sortis de statut de déchet (SSD).

Après une étape de tri, le bois est transformé en broyat à l'aide d'une pelle à grappin et d'un broyeur adapté pour le bois-énergie.

Pendant le broyage, le bois est réduit en morceaux dont la granulométrie varie en fonction du réglage du broyeur. Les dimensions les plus fréquemment utilisées sont comprises entre 3 et 10 cm.

La qualité du bois est un élément capital pour le bon fonctionnement des chaufferies bois. Le taux de poussière (fines), la granulométrie moyenne, l'humidité et la présence de corps étrangers sont les principaux paramètres qui déterminent la qualité du combustible.

Après avoir été préparé, le bois est envoyé en chaufferies par camion, selon les besoins de celles-ci. Les besoins peuvent varier selon différents paramètres, dont principalement la température extérieure, la gestion de l'exploitation de la chaufferie, ou bien encore selon la demande de chaleur des utilisateurs finaux.

Le bois-énergie issu des déchets verts

Ressource abondante principalement dans les régions urbanisées, les déchets verts sont une alternative intéressante pour alimenter des chaufferies à proximité de centre ville ou éloignées de massifs forestiers.

Bois d'élagage, entretien des parcs et jardins, refus de compost, arbres d'alignement... Les déchets verts restent encore peu valorisés aujourd'hui et apportent des solutions pour diversifier et sécuriser les approvisionnements en bois-énergie.


Les déchets verts désignent une grande variété de produits, issus principalement de l'entretien des espaces verts (parcs, jardins publics et privés, arbres urbains), des voies de communication (arbre d'alignements, bords de route et voies ferrées), ainsi que des réseaux de distribution d'électricité.

Les déchets verts sont collectés puis stockés sur une plateforme de préparation en vue de leur broyage.

Les déchets verts bruts sont ensuite transformés en broyat à l'aide d'une chargeuse et d'un broyeur adapté à ce type de produit.

Une fois broyé, les déchets verts sont triés selon leur granulométrie. Un système magnétique (overband) permet d'extraire les particules métalliques (clous, agrafes, etc.) qui pourraient être présentes avec le bois.

Les particules les plus grosses qui ne respectent pas la granulométrie souhaitée sont mises de côté pour être à nouveau broyées.

Une fois broyé, trié et criblé, le produit peut être stocké tel quel, ou mélangé avec d'autres types de bois-énergie (par exemple du bois de recyclage ou des plaquettes forestières), avant d'être envoyé en chaufferie.